Gaza : les médiateurs exhortent Israël et le Hamas à "finaliser" un accord de cessez-le-feu

Les médiateurs qatari, américain et égyptien ont appelé samedi Israël et le Hamas palestinien à "finaliser" un accord de cessez-le-feu sur la base du plan annoncé par le président Joe Biden, au 8e mois de la guerre dans la bande de Gaza. Israël a déclaré que celle-ci ne prendrait pas fin tant que le Hamas resterait au pouvoir, soulevant des interrogations sur le calendrier et la mise en place de la feuille de route, qui a été accueillie prudemment par le mouvement islamiste palestinien.

La pression monte au lendemain de l'annonce d'un plan de cessez-le-feu à Gaza, par le président Joe Biden. Les médiateurs qatari, américain et égyptien ont appelé, samedi 1er juin, Israël et le Hamas palestinien à "finaliser" un accord, au 8e mois de leur guerre dans l'enclave palestinienne.

À Gaza, les bombardements israéliens par air et terre ont continué de cibler la ville de Rafah (sud), devenue l'épicentre de la guerre déclenchée par une attaque sans précédent du mouvement islamiste Hamas contre Israël le 7 octobre.

L'arrêt des combats serait accompagné notamment de la libération de certains otages enlevés durant l'attaque du 7 octobre et retenus à Gaza surtout les femmes et les malades, et de la libération de Palestiniens détenus par Israël.

"Aucun accord ne peut être conclu tant que la demande de retrait de l'armée d'occupation et de cessez-le-feu n'est pas satisfaite", a-t-il dit.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Joe Biden annonce qu'Israël a proposé un nouvel accord "global" de cessez-le-feu à Gaza
Netanyahu "fermement opposé" à la fin de la guerre à Gaza, efforts internationaux pour une trêve
Paris soutient la CPI après les mandats requis contre Netanyahu, Gallant et trois chefs du Hamas