Gaza : l’ONU appelle au respect « complet » du cessez-le-feu

·1 min de lecture
Depuis le début des affrontements le 10 mai entre Israël et le Hamas, au moins 260 personnes ont perdu la vie.
Depuis le début des affrontements le 10 mai entre Israël et le Hamas, au moins 260 personnes ont perdu la vie.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé, samedi 22 mai, à un respect « complet » du cessez-le-feu entre Israël et le Hamas, dans sa première déclaration unie depuis le début du conflit le 10 mai. « Les membres du Conseil de sécurité ont salué l'annonce d'un cessez-le-feu à compter du 21 mai et reconnu le rôle important joué par l'Égypte » et d'autres pays de la région, ajoute ce document approuvé par les États-Unis après le retrait d'un paragraphe sur la condamnation des violences.

Washington avait jusqu'ici rejeté trois déclarations, ainsi qu'un projet de résolution français exigeant « une cessation immédiate des hostilités » et appelant « à la fourniture et à la distribution sans entraves d'une aide humanitaire dans tout Gaza ». « Le Conseil de sécurité appelle à un respect complet du cessez-le-feu », ajoute ce texte proposé par la Chine, la Norvège et la Tunisie, qui note simplement que les pays membres du Conseil « déplorent les pertes civiles dues aux violences ».

À LIRE AUSSIPourquoi le Hamas sort renforcé de la guerre contre Israël

Ils « ont souligné le besoin immédiat d'assistance humanitaire à la population civile palestinienne, plus particulièrement à Gaza, et soutenu l'appel du secrétaire général (de l'ONU Antonio Guterres) à la communauté internationale pour (?) reconstruire » l'enclave palestinienne, ajoute le texte.

260 morts depuis le début des affrontements

Le Conseil de sécurité a également souligné qu'il est « urgent de rétablir le calme et r [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles