Gaza: Le Hamas et Israël conviennent d'une trêve à compter de vendredi

·2 min de lecture
GAZA: LE HAMAS ET ISRAËL CONVIENNENT D'UNE TRÊVE À COMPTER DE VENDREDI

par Nidal al-Mughrabi et Dan Williams

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Israël et le groupe armé palestinien du Hamas vont débuter vendredi à 02h00 (jeudi 23h00 GMT) une trêve dans la bande de Gaza, ont déclaré un représentant du Hamas et la presse israélienne, laissant entrevoir une issue au conflit sans précédent depuis plusieurs années qui a éclaté le 10 mai.

Les services du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont indiqué que son cabinet de sécurité avait voté à l'unanimité en faveur d'une trêve "mutuelle et inconditionnelle" à Gaza, sur proposition de l'Egypte, mais que l'heure d'entrée en vigueur de la trêve n'avait pas encore été décidée.

La télévision publique égyptienne a rapporté que les efforts du Caire en vue d'un cessez-le-feu à Gaza avaient abouti et que celui-ci débuterait vendredi à 02h00 locales. L'Egypte va envoyer deux délégations sécuritaires afin d'oeuvrer au maintien du cessez-le-feu.

Dans les minutes ayant suivi l'annonce d'un accord, les deux camps continuaient de s'affronter par tirs interposés. Des sirènes d'alerte ont retenti dans des zones israéliennes frontalières, tandis qu'un journaliste de Reuters a constaté qu'une offensive aérienne a été menée sur Gaza.

Aucune victime n'a été rapportée dans l'immédiat après ces nouvelles frappes.

Le lourd bilan humain des dix derniers jours a provoqué l'inquiétude croissante de la communauté internationale. Le président américain Joe Biden a exhorté mercredi Benjamin Netanyahu à oeuvrer à une désescalade, sur fond de tentatives de médiation de l'Egypte, du Qatar et des Nations unies.

Un représentant du Hamas a déclaré jeudi à Reuters que le cessez-le-feu serait "mutuel et simultané".

Depuis le début des hostilités, les autorités sanitaires palestiniennes ont fait état de 232 morts, dont 65 enfants et 39 femmes, et plus de 1.900 blessés dans les bombardements menés par l'armée israélienne sur Gaza. L'Etat hébreu a rapporté de son côté avoir tué au moins 165 combattants de l'enclave palestinienne.

Selon les autorités israéliennes, 12 personnes ont été tuées en Israël, tandis que des centaines de personnes ont été soignées après avoir été blessées par des tirs de roquettes.

Le Hamas et le Djihad islamique avaient repris jeudi les attaques à la roquette après une pause de huit heures, tandis qu'Israël a continué de mener des offensives aériennes destinées selon lui à détruire les capacités des factions armées palestiniennes et à les dissuader de toute confrontation future.

(Nidal al Mughrabi à Gaza, Dan Williams à Jérusalem, Rami Ayyub à Tel Aviv; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles