Gaza: le Hamas exécute cinq Palestiniens dont deux pour «collaboration»

C’est la première fois que cela se produit depuis environ cinq ans. Le Hamas, mouvement islamiste armé au pouvoir dans la bande de Gaza depuis 2007, a exécuté ce dimanche matin 4 septembre cinq Palestiniens, dont deux pour « collaboration » avec Israël. Les trois autres l’ont été en raison « d’affaires pénales », a annoncé dans un communiqué le Hamas, affirmant que les condamnés avaient tous « obtenu au préalable leur plein droit de se défendre » devant la justice locale.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

Le ministère de l’Intérieur de la bande de Gaza n’a donné que peu de détails sur les cinq condamnés à mort. Ils ont été identifiés uniquement par leurs initiales ou leur année et date de naissance. Deux d’entre eux ont été exécutés pour collaboration avec Israël.

Le plus âgé né, en en 1968, a été pendu ce matin pour avoir fourni à Israël depuis 1991 des informations sur les combattants palestiniens et aussi sur l’emplacement de sites de fabrication et de lancement de roquettes. Un autre a été fusillé pour avoir fourni à partir de 2001 des renseignements qui auraient conduit au « martyre » de ressortissants palestiniens.

Une première depuis 2017

Les trois autres personnes exécutées avaient été condamnées à mort pour meurtre, indique-t-on. Les dernières exécutions connues à Gaza remontent à 2017. Au cours des dernières années, les autorités à Gaza ont condamné à mort plusieurs personnes pour différents crimes ou « collaboration » avec Israël, mais ces peines n’ont pas été suivies d’effet.

Le Hamas a justifié ces exécutions en se fondant sur le Code révolutionnaire de l’Organisation de libération de la Palestine dont il n’est pourtant pas membre.


Lire la suite sur RFI