Publicité

Gaza: face à l'Afrique du Sud, Israël contre-attaque devant la CIJ

Le 26 janvier, la Cour internationale de justice a estimé qu'il existait « un risque » de génocide contre les Palestiniens de Gaza, suite à une plainte de l'Afrique du Sud accusant l'État hébreu de violer la Convention sur le génocide. Début mars, Pretoria a demandé aux quinze juges d'ordonner à Israël la levée du blocus, de décréter un embargo sur les armes et d'ordonner la fin du conflit. Réponse d'Israël à l'Afrique du Sud.

Avec notre correspondante à La Haye, Stéphanie Maupas

La réponse Israélienne est cinglante. L'État hébreu accuse l'Afrique du Sud de mener cette procédure « pour la galerie », d'abuser de la Cour mondiale, et de « déformer » la réalité.

Sans grande surprise, Israël rejette donc la totalité des nouvelles mesures demandées par l'Afrique du Sud. En 21 pages, l'État hébreu affirme « faire beaucoup » pour atténuer les souffrances des civils de Gaza, alors qu'au moins 32 000 personnes ont été tuées dans l'enclave depuis le 8 octobre.

Dans sa requête, l'Afrique du Sud demande aux juges d'ordonner à tous les États d'appliquer la Convention sur le génocide – implicitement, un embargo sur les armes. Mais Israël rappelle que les autres États ne participent pas à cette affaire et que les juges ne peuvent donc rien leur ordonner.


Lire la suite sur RFI