Gaza: exercice militaire commun de groupes armés, tirs de roquettes

·3 min de lecture

Des groupes armés palestiniens effectuent mardi pour la première fois des exercices militaires communs dans la bande de Gaza, dont des tirs de roquettes vers la mer, pour marquer l'anniversaire de la guerre de 2008 avec Israël, ont indiqué des sources palestiniennes.

Cette opération, d'une durée d'environ 12 heures et réunissant 14 groupes armés, "a pour but de renforcer les compétences des combattants", a indiqué lors d'une conférence de presse dans la ville de Gaza un porte-parole des brigades Al-Quds, la branche armée du Jihad islamique.

L'exercice, présenté comme le premier du genre, souligne "l'unité de toutes les factions de résistance" à l'ennemi israélien, a ajouté le responsable dont le visage était presque entièrement recouvert d'un keffieh.

D'après un membre d'une faction armée, des centaines de combattants prennent part à la simulation, durant laquelle plusieurs types de missiles doivent être testés dont certains d'une portée de 200 km.

Selon cette source ayant requis l'anonymat, plusieurs exercices militaires similaires doivent être organisés dans les mois à venir.

"Cette manoeuvre envoie le message selon lequel la résistance palestinienne est parvenue à un stade de fabrication avancé de dizaines de milliers de missiles", capables de toucher Israël "lors de toute bataille à venir", a affirmé Mouchir al-Masri, un haut responsable du Hamas, dans un communiqué.

Des roquettes ont été tirées mardi matin en direction de la mer Méditerranée, selon des images diffusées par Al-Aqsa TV, la chaîne de télévision du Hamas, mouvement islamiste armé au pouvoir à Gaza depuis 2007 et dont la branche armée, les brigades al-Qassam, participe à l'exercice.

En prévision de la simulation, l'accès des pêcheurs à la mer a été interdit et la principale route côtière fermée.

- "Noyau d'armée" -

D'après des médias palestiniens et israéliens, l'armée israélienne a augmenté son niveau d'alerte en raison des exercices. Sollicitée par l'AFP, l'armée n'a pas commenté dans l'immédiat.

Pour l'analyste palestinien Ibrahim Habib, spécialiste des questions militaires, le but de ces manoeuvres est de créer davantage de cohésion entre les groupes armés du territoire palestinien.

Elles "pourraient permettre le rassemblement des différentes factions en un seul organe, tel le noyau d'une future armée", a-t-il dit à l'AFP.

L'entraînement de mardi intervient au lendemain du tir d'un projectile depuis Gaza qui n'a pas pénétré dans le territoire israélien, avait indiqué dans la nuit l'armée israélienne.

Il intervient également quelques jours après des frappes israéliennes sur l'enclave palestinienne, au cours desquelles deux civils palestiniens --dont un enfant-- ont été légèrement blessés, et qui étaient en représailles à des tirs de projectiles.

Israël a lancé le 27 décembre 2008 une vaste offensive aérienne puis terrestre pour mettre fin aux tirs de roquettes depuis l'enclave. Durant cette opération baptisée "Plomb durci", 1.440 Palestiniens et 13 Israéliens ont été tués.

Depuis, le Hamas et Israël se sont livrés deux autres guerres (2012, 2014).

Deux millions de Palestiniens vivent dans la bande de Gaza, enclave sous blocus israélien depuis plus d'une décennie, minée par la pauvreté et coincée entre Israël, l'Egypte et la mer Méditerranée.

az/cgo/awa