Gaza : pour Ayrault, il est «temps d’arrêter cette escalade dangereuse»

Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a déclaré jeudi qu’il était «temps d’arrêter cette escalade dangereuse» à propos des violences entre Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza, ajoutant que Paris avait engagé une «intense activité diplomatique» pour faire baisser la tension.

«Ce qui se passe a soulevé une émotion considérable. La France fera tout pour éviter l’escalade», a déclaré le Premier ministre français à des journalistes, depuis l’ambassade de France à Berlin où il achevait une visite officielle.

«Le président de la République a engagé une intense activité diplomatique, il a pris des contacts directs avec le Premier ministre israélien» a-t-il indiqué. «Il s’agit de rappeler le droit à la sécurité d’Israël, mais aussi il (le président français) s’est adressé au président égyptien en lui demandant sa contribution pour éviter toute escalade», a poursuivi M. Ayrault.

«Il est temps d’arrêter cette escalade dangereuse à la fois pour la sécurité d’Israël pour son peuple, mais aussi les Palestiniens (...) Encore une fois l’objectif est de tout faire pour descendre la tension, arrêter les violences et tout faire pour que l’escalade disparaisse», a encore dit Jean-Marc Ayrault.

Deux roquettes tirées de Gaza sont tombées jeudi pour la première fois dans la région de Tel-Aviv, en pleine flambée de violences entre Israël et les groupes armés palestiniens.

Le bilan s'élevait jeudi soir à dix morts, sept Palestiniens tués dans des raids sur Gaza et trois Israéliens par une roquette tirée de cette enclave palestinienne dirigée par le mouvement islamiste Hamas, au deuxième jour de l’opération israélienne «Pilier de Défense» contre les groupes armés de Gaza.

(AFP)



Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Consommation de médicaments : Touraine a un train de retard
La campagne pour la présidence de l'UMP en 20 dates
Stéphane Gatignon arrête sa grève de la faim
Au PS, les trois nuances du oui au mariage gay
La France, «plus grand danger» pour l'euro selon «The Economist»
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.