Gaz, vélo électrique, handicap... Ce qui change pour vous en décembre 2019

LExpress.fr
Revue de détails des bonnes et des mauvaises nouvelles auxquelles vous devez vous préparer pour cette fin d'année.

La fin de l'année est propice aux évolutions de tarifs et aux changements réglementaires. Voici ce qu'il faut retenir. 

• Une petite hausse du gaz 

La facture du gaz naturel au tarif réglementé augmente à nouveau. Certes, cette fois-ci, la hausse est limitée, en moyenne, à 0,6% au 1er décembre. Mais cette faible revalorisation s'ajoute au joli bond déjà observé en novembre, qui atteignait alors 3%. Une mauvaise nouvelle pour les 4 millions de foyers toujours couverts par le vieux contrat historique d'Engie, mais aussi pour ceux qui disposent d'une offre dite "de marché", indexée sur le prix réglementé du gaz. 

LIRE AUSSI >> Fin des tarifs réglementés du gaz : ce que ça change pour vous 

Gare aux locations "sauvages" sur Airbnb 

Méfiance pour tous ceux qui louent régulièrement leur logement sur Airbnb, Abritel ou Homelidays. À partir du 1er décembre, les communes vont pouvoir exiger des plateformes qu'elles leur fournissent, une fois par an, la liste et l'adresse de tous les logements ayant fait l'objet d'au moins une location dans l'année en cours et celle précédente. En y ajoutant le numéro de déclaration et le nombre de jours de location. De quoi permettre aux municipalités qui, comme celle de Paris, soumettent à déclaration préalable toute location de meublés de diligenter davantage de contrôles. Afin de faire la chasse aux logements loués plus de 120 jours par an sans respecter la réglementation. 

Des accidents du travail plus vite reconnus 

Les accidents du travail et les maladies professionnelles déclarés à partir du 1er décembre bénéficient d'une procédure de reconnaissance accélérée. Entré en vigueur ce jour, un décret daté du 23 avril réduit les délais de déclaration et d'instruction par les caisses primaires d'assurance maladie. 

L'employeur n'a plus, notamment, que dix jours après la déclaration pour émettre des réserves sur le caractère professionnel de l'accident. Il pouvait jusqu'alors le faire durant toute la procédure d'instruction du dossier.  

LIRE AUSSI >> Accid...Lire la suite sur L'Express.fr

Les prix des biens et services sont plus chers en France que la moyenne européenne

Fin des tarifs réglementés du gaz : ce que ça change pour vous

Allocations-chômage, retraites, cigarettes... Ce qui change pour vous le 1er novembre

Gaz et électricité : faire jouer la concurrence, un calcul payant?