Gaz de schiste : François Hollande salue une décision «incontestable»

Libération.fr
Le ministre de l'Ecologie Philippe Martin à la sortie du Conseil des ministres le 9 octobre 2013 à l'Elysée.

Le chef de l'Etat se réjouit que le Conseil constitutionnel ait confirmé l'interdiction de la fracturation hydraulique, seule méthode d'extraction à ce jour des gaz de schiste.

François Hollande a salué vendredi la décision du Conseil constitutionnel confirmant la loi interdisant la fracturation hydraulique pour exploiter les gaz de schiste, qui est désormais «incontestable».

Cette loi «avait été votée par la majorité précédente et j’avais toujours dit qu’elle devait continuer à être la règle qui devait prévaloir en matière de gaz de schiste», a déclaré le chef de l’Etat, au cours d’un déplacement dans une entreprise à Nanterre.

A lire aussi : «On n’en a pas fini avec le gaz de schiste»

La loi interdisant la fracturation hydraulique pour exploiter le gaz de schiste est désormais «juridiquement inattaquable» et cette interdiction est désormais «générale et absolue», avait auparavant déclaré le ministre de l’Ecologie, Philippe Martin.

«Avec cette décision, l’interdiction de la fracturation hydraulique est générale et absolue. Elle s’applique à la recherche et l’exploitation des hydrocarbures conventionels et non-conventionnels. La loi du 13 juillet est désormais juridiquement inattaquable», a-t-il affirmé lors d’une conférence de presse au ministère. «C’est une victoire juridique, mais aussi écologique et politique», a déclaré Philippe Martin, un opposant de longue date à l’exploitation des gaz de schiste.

«Je veux inscrire cette décision dans un cadre plus large, celui de la transition énergétique», a affirmé Philippe Martin, en rappelant que François Hollande avait «fixé des objectifs ambitieux pour à la fois réduire les gaz à effet de serre, renforcer notre souveraineté énergétique et réduire les factures d’énergie des Français».

Le président de la République a notamment fixé l’objectif de réduire de 30% notre consommation d’énergie fossile d’ici 2030. «Les gaz de schiste sont aussi des énergies fossiles», a observé le ministre et «quelle que soit la (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Le Conseil constitutionnel valide l'interdiction des gaz de schiste
Le Conseil constitutionnel valide l'interdiction des gaz de schiste
«Nordic Orion», le premier cargo qui a osé le passage du Nord-Ouest
Où il y a un loup, il y a un flou
Gisement