Gaz : l'Allemagne veut se poser en médiateur entre la Russie et l'Ukraine !

·1 min de lecture

L'Allemagne monte au créneau pour garantir à l'Ukraine le maintien des revenus perçus sur le transit du gaz russe, que le controversé gazoduc Nord Stream 2 pourrait menacer. A cette fin, Berlin se dit est prêt à s'impliquer dans des négociations entre Moscou et Kiev, a indiqué le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, chef de la diplomatie allemande. Après s'être vivement opposés, sous la présidence de Donald Trump, sur la construction de ce gazoduc aujourd'hui quasiment terminé, Berlin et Washington ont renoué le dialogue. Le gouvernement de Joe Biden a décidé fin mai de ne pas sanctionner les acteurs principaux de Nord Stream, reliant la Russie à l'Allemagne en contournant l'Ukraine.

Une délégation du gouvernement allemand s'est récemment rendue à Washington pour amorcer les discussions sur la façon dont "atténuer" les effets négatifs du gazoduc, selon le terme du secrétaire d'Etat américain Antony Blinken. L'une des pistes est de permettre à l'Ukraine de continuer à bénéficier des retombées économiques liées aux droits de transit, a expliqué mercredi au parlement le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas. "Nous pouvons nous imaginer mener des discussions pour que le contrat de transit (de gaz, entre la Russie et l'Ukraine) soit prolongé", a déclaré le ministre.

>> A lire aussi - Dans l'Arctique, le champ de gaz de Nord Stream 2 se prépare dans l'incertitude

"Nous voulons que du gaz continue à transiter par l'Ukraine sur le long terme", a-t-il ajouté, soulignant que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Défense : la construction du futur porte-avions nucléaire français a débuté
Indre-et-Loire : il revendait des informations confidentielles, un agent des impôts englué dans une affaire de corruption
Eau : la France, l'Italie et la Hongrie dans le viseur de l’UE !
A Lyon, la Part Dieu inaugure son "rooftop", des centaines d'emplois à la clé
L’Allemagne dans le collimateur de l’UE, l’arrêt de la Cour constitutionnelle constitue “un grave précédent” !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles