Gaz : l'Algérie pourrait augmenter de 50 % ses livraisons de gaz à la France

© via REUTERS

La France va-t-elle se rabattre sur l’Algérie pour bénéficier davantage de gaz en vue de cet hiver ? Il semblerait que oui selon une information d’Europe 1 , puisqu’Alger aurait donné son accord verbal pour accroître ses livraisons à destination de la France. Si l’engagement n’est qu’oral pour le moment et que l’Algérie n’a rien confirmé, les livraisons pourraient augmenter de 50 %. A ce titre, et pour parvenir à un accord définitif, le gouvernement algérien et Engie devraient continuer des discussions dans les heures à venir.

Lire aussi - France-Algérie : dans les coulisses du nouveau pacte

Après son déplacement à Canossa, Emmanuel Macron est revenu dans la capitale Oran où il a signé samedi avec le président Tebboune un partenariat renouvelé qui promet de renforcer la coopération dans presque tous les domaines. Mais il avait assuré que sa visite en terre algérienne n’avait pas pour but de demander du gaz à l’Algérie, car la France n’est pas « en compétition avec l’Italie » et parce que le gaz algérien est un « faible poids du gaz dans le mix énergétique ». Il ajoutait que la France « dépend peu du gaz dans son mix énergétique, à peu près 20 %, et dans cet ensemble, l’Algérie représente 8 à 9 % ». Avant de terminer « On n’est pas dans une dynamique où le gaz algérien pourrait changer la donne ».

Nouvelle source d’approvisionnement

Mais des discussions ont bien eu lieu et selon Europe 1, la patronne d’Engie, Catherine MacGregor, présente aux côtés du chef de l’État, a pu s’e...


Lire la suite sur LeJDD