Gaz : une interconnexion Espagne-France remise «sur la table», selon l'opérateur français

© AFP

Le gestionnaire du réseau gazier français Teréga souhaite remettre "sur la table" un projet d'interconnexion entre l'Espagne et la France, a annoncé jeudi son PDG Dominique Mockly. "On va proposer dans les semaines qui viennent que les projets sud-nord soient remis sur la table", a déclaré lors d'une conférence de presse Dominique Mockly, dont l'entreprise gère le réseau gazier du quart sud-ouest de la France. Les régulateurs de l'énergie français et espagnol avaient en 2019 donné un avis défavorable à un projet de nouvelle interconnexion gazière à travers les Pyrénées, baptisée Step, qui devait préluder à un projet plus large baptisé MidCat (Midi-Catalogne).

>> LIRE AUSSIGuerre du gaz : comment les Européens refusent-ils de tomber dans le piège de Poutine ?

Un projet d'importance "cruciale" pour réduire la dépendance au gaz russe

Le projet, par ailleurs critiqué par les ONG de défense de l'environnement, était à l'époque jugé coûteux et inutile. Mais Teréga, encouragé par l'intérêt renouvelé de la Commission européenne pour cette infrastructure, estime que la situation a changé depuis. MidCat revêt une importance "cruciale" pour "réduire notre dépendance aux énergies fossiles russes", a récemment jugé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, qui a lancé un grand plan pour l'indépendance énergétique du continent vis-à-vis de la Russie.

L'Espagne dispose en effet de capacités importantes d'importation de gaz naturel liquéfié (GNL), qui pourra...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles