Gaz à effet de serre, planète mystérieuse et vol des grands oiseaux : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 13 juin 2024 : une bonne et une mauvaise nouvelle concernant les gaz à effet de serre, une planète qui ne devrait pas avoir d'atmosphère et la découverte d'un mécanisme qui permet aux grands oiseaux de planer.

L’actualité scientifique du 13 juin 2024, c’est :

En climat : Gaz à effet de serre : une bonne et une mauvaise nouvelle.

  • La bonne nouvelle d’abord. Les politiques de réduction des émissions provenant des hydrofluorocarbures (HCFC) sont efficaces. Selon une équipe de l’université de Bristol, le pouvoir radiatif de ces molécules, c’est-à-dire la faculté pour un gaz de retenir la chaleur émise par le soleil au sein de l’atmosphère terrestre, a diminué de 1% depuis 2021.

  • La mauvaise nouvelle ensuite. Les teneurs en protoxyde d’azote ou oxyde nitreux (N20) augmentent fortement. Le budget global de ce gaz à effet de serre au pouvoir de réchauffement global 300 fois supérieur au CO2 vient d’être établi.

  • Lors des quatre dernières décennies, les émissions de N20 ont augmenté de 40%. Et le taux d’émission a atteint entre 2020 et 2021 une accélération jamais constatée depuis le début de l’ère industrielle.


En espace : Mystère du cosmos : cette planète aurait dû être soufflée par son étoile.

  • Les géantes rouges sont des étoiles de masses similaires à celles du Soleil qui sont en fin de vie et dont le diamètre augmente démesurément. Autour de ces étoiles mourantes, la vie est rendue difficile par un nombre important de facteurs.

  • En théorie, les atmosphères des planètes les plus proches ne peuvent pas y résister. Pourtant, les astronomes ont découvert une planète nommée Phœnix qui ne devrait plus avoir d'atmosphère depuis longtemps.

  • Les scientifiques n'expliquent pour le moment pas vraiment cette observation, compte tenu que des planètes plus grosses placées dans des conditions moins extrêmes ont, elles, perdu la leur.


En oiseaux : L'évolution a fourni une invention géniale aux oiseaux pour qu'ils puissent planer.

  • Si les grands oiseaux battent aussi peu des ailes, c'est essentiellement parce que le vol battu consomme énormément d'énergie, et ce d'autant plus que l'oiseau est imposant.

  • Pour expliquer le fonctionnement derrière le vol plané, une équipe de cherc[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi