Gauvain Sers raconte la genèse de son troisième album, au plus près de son public

·1 min de lecture
Gauvain Sers - BFMTV
Gauvain Sers - BFMTV

Le confinement a été prolifique pour Gauvain Sers. Le chanteur de 31 ans revient ce vendredi avec un troisième album, Ta place dans ce monde. 12 chansons dont certaines ont été inspirées par cette période propice à la réflexion. Car pour lui, l'inspiration est partout, comme il l'explique à BFMTV:

"C'est un article dans un journal, un fait-divers, un documentaire que j'ai vu, ou une scène dans un film avec une image qui va me toucher et que je vais avoir envie de peindre dans une chanson."

"Pointer du doigt des injustices"

Mais c'est surtout le quotidien des laissés-pour-compte qu'il chante, comme dans l'un de ses tubes, Les Oubliés. Une France qui l'a adopté, lui, le garçon de la Creuse, pendant la crise des gilets jaunes. Inspiré et adoubé par Renaud, il s'inscrit dans son héritage de chansons traditionnelles, parfois tendres, parfois engagées:

"Le but n'est pas forcément d'être d'accord ou pas", explique Gauvain Sers. "C'est plutôt de voir ça comme une peinture, et d'essayer de montrer ce qui se passe. Parfois en pointant du doigt des incohérences ou des injustices, pour dénoncer."

Sa tournée a déjà commencé. Une date lui tient particulièrement à cœur: le 4 décembre au Zénith de Limoges, sa ville natale.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles