De Gaulle, Macron, Pécresse et les autres… Le testament politique d’Alain Delon

·1 min de lecture
Alain Delon, à Cannes, en 2019.
Alain Delon, à Cannes, en 2019.

Alain Delon de retour sur nos écrans : c'est un événement, tant l'acteur star, affaibli par deux AVC et reclus dans son domaine de Douchy, dans le Loiret, s'est fait discret ces dernières années. L'acteur se confie devant les caméras de son ami Cyril Viguier, pour un tête-à-tête de plus d'une heure qui sera diffusé le 1er juillet sur TV5 Monde, et dont Le Point publie des extraits en exclusivité. C'est un Delon attentif à la marche du monde, incisif, voire corrosif, en tout cas joueur, qui apparaît sur ces images. Un Delon cash. « Il est en forme et toujours autant passionné par son époque, c'est tout à fait clair », souligne Cyril Viguier, qui le connaît de longue date. La politique, éternelle passion de la star, occupe une large place dans cet entretien, comme le lecteur du Point pourra en juger sur pièces.

Valérie Pécresse, c?est la seule femme que je souhaiterais à la présidence.

S'il montre « des positions bien moins tranchées qu'on peut le penser », observe Cyril Viguier, le héros de Rocco et ses frères n'en lâche pas moins ses coups contre l'Américain Trump, ce « mauvais acteur », ou le Turc Erdogan. Alain Delon n'est guère tendre avec Emmanuel Macron, dont il déplore le manque d'expérience. « Difficile d'être président de la République à 40 ans ! » lance ce gaulliste viscéral, attaché à une certaine sacralisation du pouvoir, et choqué, comme beaucoup de Français, par l'épisode de la gifle : « Vous pensez qu'on aurait fait la même chose à de Gaulle [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles