De Gaulle : L'histoire du Général pour la première fois au cinéma

·1 min de lecture

Comment l’appel du 18 Juin a-t-il fait basculer le destin du Général ? Cette question est au centre de De Gaulle, film historique consacré au plus célèbre des hommes d'État français. Gabriel Le Bomin, réalisateur de Nos patriotes (2017), qui en a eu l'idée, nous en raconte les coulisses.

Tout est parti du Discours d’un roi (2010), superproduction aux quatre Oscars, relatant l'entrée en guerre du Royaume-Uni contre l'Allemagne en 1939. Un film qui, comme des millions de spectateurs, a fait vibrer Gabriel Le Bomin. Le cinéaste se met à chercher dans l'histoire contemporaine française le même type de discours fondateur et pense vite à l’appel du 18 juin. Lui qui a déjà raconté De Gaulle dans des documentaires fait ce constat : si les Anglais ont consacré 18 films à Churchill, aucun en France n’est centré sur le Général.

Le cinéaste décide de n'aborder qu'une période de sa vie, fondatrice : les cinq semaines qui précèdent l'appel. «Nous ne voulions pas montrer la figure imposante du Président, mais le militaire de 50 ans qui désobéit à sa hiérarchie et rejoint la Résistance. Il est illégitime et donc fragile. Nous voulions aussi évoquer Yvonne, son épouse chérie, qui se retrouve jetée sur les routes de l’exode avec ses enfants.» Pour le rôle titre, Il lui faut un acteur qui, par sa taille et son charisme, rappelle De Gaulle. Lambert Wilson est un choix évident. L'acteur pose deux conditions : lire le scénario et faire des essais d’incarnation. Il faudra de nombreuses heures de maquillage (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Jean-Paul Belmondo, l’influenceur (Paris Première) : "Bébel, c’est le Neymar des années 80 !"
Rupert Grint (Ron dans Harry Potter) débarque sur Instagram et affole les compteurs avec une photo de sa fille
Prince Of Persia (Disney+) : retour sur le légendaire jeu vidéo à l'origine du film
Roman Polanski : la nouvelle Académie des César prend une décision radicale
Fou ! Ecarté des Animaux fantastiques 3, Johnny Depp touchera tout de même son salaire