La Gaule d’Antoine (Canal+) : Antoine de Caunes part à la rencontre des écolos de l'extrême

Raphaël Beauvois/CANAL+

Quelques jolies créatures, tout de vert vêtues, ornées de jolies fleurs… Il n’en faut pas plus pour émoustiller ce cher Antoine de Caunes qui, après avoir sillonné, pour ses précédentes émissions, la Gaule, de haut en bas et de droite à gauche, décide de passer la Gaule au vert. Et cela débouche sur un périple sérieux et rigolo, comme il en a le secret. L’aventure débute à Paris, avec Clément Chapel, qui se présente comme un athlète jardinier ou un écoaventurier d’un drôle de genre. Son truc ? Le plogging. Une activité venue de Suède, qui prend son essor dans le monde. Elle consiste à faire son jogging en ramassant des déchets. Ce Montpelliérain d’origine détient un record du monde qui se résume ainsi : 17 heures de course, 100 kilomètres parcourus et 147 kilos de déchets collectés. À Paris, Clément a ainsi ramassé 858 masques usagés dans les rues. Une pollution à laquelle il espère sensibiliser. Mais ces masques, qu’en faire ? Par l’intermédiaire de Clément, Antoine fait alors la connaissance de Mimi, une clerc de notaire devenue styliste. Depuis le confinement, la jeune femme s’est lancée dans le recyclage en créant sa marque (Le Carnet de Mimi). Des vêtements et des accessoires imaginés à partir de ces masques. Bien évidemment décontaminés, après un passage en machine à 60°C pendant 30 minutes. De quoi titiller Antoine, sans réussir pour autant à le convaincre de changer sa garde-robe plus… classique

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi