Gauche Valls veut «des coalitions à la française»

Libération.fr

Finaliste de la primaire, Manuel Valls ne soutiendra pas celui qui l’a vaincu, comme il s’y était engagé. «Je suis fidèle à ma famille politique, je ne quitte pas le PS, mais donner mon parrainage [à Benoît Hamon] serait une contradiction incompréhensible avec mes engagements», a-t-il dit mardi soir devant ses fidèles à l’Assemblée. Au même moment sur TF1, le candidat PS rappelait qu’«en démocratie, le respect de la parole donné, c’est important». Pour Valls, il ne s’agit pas pour autant «de négocier, de se rallier ou de rejoindre une maison d’hôtes», celle de Macron. «Nous devons rester rassemblés», a-t-il dit. Tout en plaidant pour «des coalitions à la française» avec «des accords sur des sujets essentiels» au Parlement, «si la présidentielle sourit à un candidat progressiste ou de gauche». Photo Reuters

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Macron talonne Le Pen, loin devant Fillon
Une chanson douce
Désintox
Le Front national face à ses vieux démons antisémites
Présidentielle: les 5 candidats en cercle pour le 1er débat sur TF1

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages