La gauche triomphe au Chili avec l'élection du nouveau président Gabriel Boric

·2 min de lecture

Les rues de Santiago comme dans de nombreuses villes du Chili ont explosé de joie à l'annonce de la victoire du candidat de gauche Gabriel Boric sur son adversaire d'extrême droite, José Antonio Kast, dimanche au second tour de la présidentielle.

Les rues de Santiago comme dans de nombreuses villes du Chili ont explosé de joie à l'annonce de la victoire du candidat de gauche Gabriel Boric sur son adversaire d'extrême droite, José Antonio Kast, dimanche au second tour de la présidentielle. C'est une véritable triomphe pour la coalition de gauche, dont est membre le Parti communiste, dans ce duel inédit depuis le retour à la démocratie en 1990 entre deux candidats aux projets de société diamétralement opposés. "Je suis heureux parce qu'il va y avoir beaucoup de changements qui vont aider le peuple et la classe ouvrière, les oubliés", a déclaré à l'AFP Luis Astorga, 58 ans, ouvrier du bâtiment descendu dans les rues de Santiago fêter la victoire.

Selon les résultats officiels quasi-définitifs (99,96% des bureaux de vote), M. Boric, qui à 35 ans est le plus jeune président du Chili et parmi les dirigeants les plus jeunes au monde, l'emporte avec 55,87% des voix contre 44,13% à M. Kast, un admirateur de la dictature d'Augusto Pinochet soutenu par l'ensemble de la droite chilienne. Plus d'un million de voix séparent les deux prétendants (4,6 contre 3,6). La participation dépasse les 55%, un plus haut historique depuis que le vote n'est plus obligatoire en 2012. Au 1er tour, elle était de 47%, lorsque José Antonio Kast était arrivé en tête (27,9% contre 25,8%), répétant qu'il était le candidat de "l'ordre, de la justice et de la sécurité". "Boric a réussi à mobiliser le segment le plus difficile à mobiliser: les jeunes", a estimé auprès de l'AFP la politologue Claudia Heiss.

C'est avec son projet d'Etat-providence, un changement d'ampleur dans le pays considéré comme le laboratoire du libéralisme en Amérique latine, que Gabriel Boric l'emporte en ralliant autour de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles