La gauche en a-t-elle fini avec ses péchés capitaux ?

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Photo
Photo

Astrid de Villaines publie « Les sept péchés capitaux de la gauche » (JC Lattès) le 5 octobre.

LIVRE - Pourquoi la gauche n’arrive plus à se relever depuis 2002 ? Après le séisme de la présidentielle et l’élimination historique de Lionel Jospin au second tour de la présidentielle, les partis de gauche, divisés, n’ont jamais vraiment tiré les leçons de cet échec fondateur. La preuve ? L’élection présidentielle de 2022 et l’élimination, une nouvelle fois, de ce mouvement politique historique par l’extrême droite.

Vingt ans après son père, Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen se qualifie au second tour face à Emmanuel Macron. Cette fois, le séisme est prévu par les sondeurs. Pourquoi, en vingt années, la gauche n’arrive toujours pas à se relever ? Les années Hollande sont une partie de la réponse, la déconnexion avec les catégories populaires, captées par le Rassemblement national et séduites par l’abstention en est une autre. Mais c’est surtout d’union et de rassemblement dont la gauche a besoin, ainsi que de la construction d’un programme ambitieux, au service des Français. Sans oublier une incarnation, qui peine à s’imposer pour l’après-Mélenchon et alors que le parti socialiste a été réduit à un score historiquement bas : 1,75 % pour Anne Hidalgo à la présidentielle.

La paresse du PS, la colère de Mélenchon, l’orgueil de chacun…

Engluée dans ses polémiques, la NUPES - qui n’a obtenu que 151 députés sur les 577 que compte l’Assemblée nationale - n’a pas fait une bonne rentrée. Les affaires Quatennens et Bayou viennent polluer le fond des débats et pourraient s’inscrire aisément au chapitre de la « luxure » - utilisé pour traiter la question des violences sexistes et sexuelles -, quand la polémique sur le barbecue rappelle les divisions mortifères de la campagne sur le vin rouge, le fromage ou le foie gras et trouve toute sa place au chapitre « gourmandise ».

La paresse des socialistes, la colère de Mélenchon, l’orgueil de chacun… Peu de dirigeants sont épargnés dans cet ouvrage qui tente de tirer les leçons des échecs et de poser les bases à une nécessaire reconstruction.

Retrouvez Astrid de Villaines en direct sur le compte Instagram du HuffPost, vendredi 7 octobre à 18 heures. Elle y racontera les coulisses de l’écriture de son livre, qui se penche sur les vingt dernières années d’échecs et d’errements des partis de gauche en France : « vingt années d’affaissement au profit du Rassemblement national et de l’abstention », comme le décrit l’éditeur du livre, JC Lattès.

Sur notre compte Instagram, disponible à cette adresse, Astrid de Villaines répondra en direct et en vidéo à vos questions sur le sujet…