La gauche s'insurge contre une tribune de militaires dans "Valeurs actuelles" et la réaction de Marine Le Pen

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"Il n'est plus temps de tergiverser, sinon, demain, la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers". La tribune de militaires, publiée par Valeurs actuelles mercredi 21 avril, suivie d'une lettre de Marine Le Pen les invitant à la rejoindre pour la présidentielle, fait vivement réagir une partie de la gauche.

Lancée par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes, cette lettre ouverte appelle Emmanuel Macron à défendre le patriotisme. Elle est signée par "une vingtaine de généraux, une centaine de hauts-gradés et plus d'un millier d'autres militaires", selon l'hebdomadaire. Ces militaires dénoncent le "délitement qui frappe [la] patrie" et "qui, à travers un certain antiracisme, s'affiche dans un seul but : créer sur notre sol un mal-être, voire une haine entre les communautés", pointant les dangers que représentent selon eux "l'islamisme et les hordes de banlieue".

Ces anciens généraux menacent même de prévoir "l'intervention de nos camarades d'active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles", si rien n'est entrepris pour aller dans leur sens. Deux jours plus tard, Valeurs Actuelles publie une réponse de Marine Le Pen : "Je vous invite à vous joindre à notre action pour prendre part à la bataille qui s'ouvre (...) qui est avant tout la bataille de la France", écrit la présidente du Rassemblement national, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi