“La gauche serait-elle à court de doctrine sur l’économie ?”

·1 min de lecture

La gauche serait-elle à court de doctrine ? Le propos peut paraître excessif au regard de la densité de ce qu’elle a incarné et incarne encore par son histoire, par les personnages brillants qui l’ont portée, ses penseurs de talent, ses conquêtes-même. Et justement, sur l’essentiel, pourrait-on dire, la gauche a gagné. Les valeurs humanistes ardemment défendues sont à présent irréversiblement gravées dans la vie sociale et politique. La justice, l’égalité, l’aide aux plus démunis, la santé et l’éducation gratuites ou presque, tout cela est dorénavant inscrit dans le socle juridique de notre pays. La solidarité est devenue abstraite et administrative.

Le problème est que le révolutionnaire qui gagne n’a plus de combat à mener, la victoire anéantit la logique de conquête. L’orgueilleux combat d’hier s’est mué en querelles sur les curseurs des lois qu’il a imposées. Le sujet des retraites n’est plus que molle discussion sur les années en plus ou en moins. La redistribution par l’impôt atteint son maximum supportable, l’assistance aux démunis comme l’aide aux chômeurs ne se discutent plus qu’en termes marginaux. Les combats à venir sont ailleurs.

>> A lire aussi - Impôts : comment la gauche veut faire payer les plus riches en 2022

L’idéal social ne peut plus être détaché de l’économie, domaine où la gauche est en complet décalage. Sa doctrine en la matière, observable … dans les manuels d’enseignement ne permet aucun doute, elle contient tout ce que l’on croyait disparu. On trouve (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Mission Deep Time : après 40 jours les 15 volontaires sont enfin sortis de leur grotte
L’île de Pâques ne veut plus de visiteurs… et coupe sa seule liaison aérienne !
Pourquoi le retour en Grande-Bretagne du fantasque patron de Dyson crée la polémique
SpaceX : les tenues de Thomas Pesquet réalisées par un grand costumier hollywoodien
L’incroyable bourde d’un centre de vaccination qui injecte… du sérum physiologique