« La gauche n’est pas un supermarché où chacun vient chercher sa came ! »

·1 min de lecture
Guillaume Lacroix est président du Parti radical de gauche.  
Guillaume Lacroix est président du Parti radical de gauche.

On les avait presque oubliés et pourtant, les radicaux de gauche sont toujours dans le paysage politique ! Imprégné d?une vieille tradition politique, laïque et républicaine, le Parti des radicaux de gauche (PRG) se demande s?il ne lancera pas, lui aussi, un candidat à l?élection présidentielle? Le fait est que ce parti dispose a minima des moyens politiques pour une telle aventure. Successeur de Michel Crépeau et de Jean-Michel Baylet, Guillaume Lacroix, 45 ans, est aujourd?hui président de ce parti qui rassemble de nombreux élus locaux. Il détaille, avec un certain franc-parler, sa vision politique. Interview.

Le Point : On assiste à une floraison de candidats à la présidentielle, notamment à gauche. Il ne manque finalement qu?un candidat aux couleurs du PRG?

Guillaume Lacroix : C?est le diagnostic que nous faisons aussi ! Nous avons appelé à une primaire l?année dernière, on nous a répondu que c?était une machine à perdre? Moi je crois que la machine à perdre tourne à plein régime en ce moment d?échauffement de la présidentielle. Cette période, c?est comme une course en sac, on joue à qui va tomber plus loin sans se rappeler qu?à la fin tout le monde tombe? C?est un problème lorsqu?on est attaché aux valeurs de la gauche. Si elle le voulait, la gauche pourrait répondre aux vulnérabilités du moment, mais elle semble plus préoccupée par son fanion que par le fait de répondre aux attentes des Français qui, eux, vivent des moments difficiles.

Nous ne nous ente [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles