« Gauche des allocs » : Bernard Cazeneuve défend Fabien Roussel et dénonce « l’absurdité absolue »

© Jeanne Accorsini/Sipa

« Ce débat montre bien l’état de déraison, l’absurdité des débats tels qu’ils se sont engagés à gauche », dénonce Bernard Cazeneuve  ce vendredi. L’ancien Premier ministre de François Hollande était invité sur le plateau de l’émission les 4 Vérités sur France 2. Cette figure du Parti socialiste (PS) a été interrogée sur la polémique qui divise actuellement la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), entre la « gauche du travail » et la « gauche des allocs ». Bernard Cazeneuve n’a pas hésité à voler au secours de Fabien Roussel, le chef du Parti communiste français (PCF).

La Nupes critiquée par Cazeneuve

Il y a plus d’une semaine, lors de la Fête de l’Humanité, Fabien Roussel a jugé que « la gauche (devait) défendre le travail et ne pas être la gauche des allocations et des minima sociaux ». L’ex-candidat à l’élection présidentielle a précisé : « Je ne suis pas pour une France du RSA et du chômage. »

Des propos qui ont agacé certains de ses confrères de la Nupes. À commencer par le leader de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon , qui a appelé à « arrêter les jérémiades » : « Je ne partage pas la proposition de garantie d’emploi, on va se couper du monde ouvrier, qui travaille dur ! » La polémique a pris un nouveau tournant jeudi lorsque la députée écologiste, Sandrine Rousseau, a estimé sur franceinfo qu’on avait « droit à la paresse » et que « la valeur travail » était « une valeur de droite ».

Lire aussi - Entre Jean-Luc Mélenchon et le Parti commun...


Lire la suite sur LeJDD