Gastronomie : quand le terroir breton rencontre la cuisine japonaise

Bœuf Wagyu d'exception, sauce soja ou encore champignons shitaké, des produits japonais ? Pas forcément. La preuve, ceux que cuisinent Julien Lemarié sont majoritairement bretons. De retour de Singapour, le chef étoilé a décidé de faire voyager la cuisine japonaise dans l'Hexagone. Pour ne pas importer les produits depuis l'Asie, il s'est associé à des producteurs locaux. "La question s'est posée quand on a quitté Singapour, explique ce dernier. Est-ce que je continue sur ce format-là, ou on vient créer quelque chose en France, en utilisant des produits plus locaux ?"Fusion de la France et du JaponÉleveur de bœufs en Bretagne et marié à une Japonaise, Sébastien Chérel élève quant à lui des vaches Wagyu, réputées pour leur viande persillée. "L'idée c'était d'avoir un lien avec le pays, pour développer cette race-là, et la proposer au marché français." Les mets de Julien Lemarié, venus du bout du monde, se marient donc avec des produits locaux, pour une cuisine à mi-chemun entre le Japon et la Bretagne.