Gastronomie : à la découverte de la pêche à la coquille Saint-Jacques, à Saint-Brieuc

Il s’agit d’une denrée prisée par les marins français : la coquille Saint-Jacques. En pleine saison de la pêche de ce coquillage, les intéressés, équipés de bateaux spécialisés, sillonnent l’océan, à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) pour les dénicher dans les fonds sablonneux. Le soleil est à peine levé quand un pêcheur arrive à un restaurant de Mathieu Aumont, un chef étoilé, son camion plein de coquilles Saint-Jacques. "Ils vont être contents les Valentin et les Valentine", lance le restaurateur. Une pêche deux fois par semaine En effet, pour son menu du 14 février, il a choisi de cuisiner ce qu’il considère comme "l’or de la baie". "C’est notre perle à laquelle on fait très attention. Ça fait vivre beaucoup de gens dans la région", ajoute-t-il. La baie de la ville abrite en effet le principal gisement de France. Alors, pour le préserver, la pêche n’est autorisée que deux fois par semaine.