Gastro, grippe, bronchiolite… Où en est la circulation des autres virus ?

·4 min de lecture
Selon le ministre de la Santé, le mois de janvier sera "difficile à l'hôpital" notamment à cause des maladies hivernales telles que la grippe ou la gastro-entérite. (Getty Images)

Cet hiver encore, le virus du Covid-19 va cohabiter avec ceux responsables des autres maladies hivernales comme la bronchiolite, la grippe ou la gastro-entérite. Yahoo fait le point sur la circulation de ces maladies hivernales dans l'Hexagone.

"On va passer un mois de janvier difficile à l'hôpital". Ces propos d'Olivier Véran font évidemment référence à l'épidémie de Covid-19 et à son variant Omicron qui déferlent actuellement sur la France, mais également aux "autres pathologies". Parmi ces autres pathologies, le ministre de la Santé pense notamment à la grippe, qu'il est possible d'attraper en même temps que le Covid-19, à la gastro-entérite ou encore à la bronchiolite. En ce début d'année 2022 et en plein hiver, on fait le point sur la circulation de ces virus.

Le nombre de gastro-entérite en augmentation

Concernant la gastro-entérite aigüe (GEA), le taux d'incidence du réseau Sentinelles était en augmentation lors de la dernière semaine de l'année 2021 en passant à 121 cas pour 100 000 habitants contre 91 la semaine précédente. Si ces chiffres restent inférieurs à ceux habituellement observés durant cette période dans l'ère pré-Covid, l'activité dans les services d'urgences hospitaliers (Organisation de la surveillance coordonnée des urgences) restent à un niveau élevé. Selon une étude réalisée en 2010 par Santé publique France, plus de 21 millions d’épisodes de gastro-entérites aiguës virales surviennent chaque année en France. Tous les ans, un pic du nombre de consultations pour GEA est observé au cours des deux premières semaines de janvier.

Taux d'incidence de diarrhée aigüe, saisons 2011-2019 et 2021-2022. (Santé publique France)
Taux d'incidence de diarrhée aigüe, saisons 2011-2019 et 2021-2022. (Santé publique France)

De plus en plus de passages aux urgences pour la grippe

Concernant la grippe, qui survient sous la forme d'épidémies saisonnières entre le mois de décembre et le mois d'avril et touche en moyenne 2,5 millions de personnes chaque année, le taux d'incidence est également en augmentation au fil des semaines. Lors de la semaine de Noël, le taux d'incidence était de 64 cas pour 100 000 habitants contre 58 la semaine précédente, soit une augmentation de 10%. Plus inquiétant encore, c'est le nombre de passages aux urgences et d'hospitalisations pour symptômes grippaux qui a augmenté respectivement de 41% et 52% de la semaine 50 à la semaine 51. Si ces chiffres sont supérieurs à ceux de l'année dernière, ils sont largement inférieurs à ceux enregistrés avant l'apparition du Covid-19. C'est en Occitanie et en Île-de-France que le niveau d'alerte régional est le plus élevé.

Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants de 2017 à 2022. (Santé publique France)
Taux de consultations pour syndrome grippal pour 100 000 habitants de 2017 à 2022. (Santé publique France)

Depuis quelques jours, des cas de grippe et de Covid-19 simultanés ont été observés, notamment en Israël. Ce n'est pas la co-infection qui inquiète particulièrement les autorités mais plutôt la multiplication des virus dans la population qui pourrait peser sur les hôpitaux.

Autant de bronchiolites qu'avant le Covid-19

La bronchiolite est une maladie qui touche essentiellement les enfants de moins de 2 ans et plus particulièrement ceux de moins d'un an. Contrairement aux deux autres virus hivernaux précédemment cités, le nombre d'admission aux Urgences et des hospitalisations à cause de cette maladie respiratoire d'origine virale est en baisse depuis plusieurs semaines. Si le nombre de bronchiolite a grandement diminué fin 2020 par rapport à fin 2019, probablement grâce aux gestes barrières et aux confinements, il a atteint des chiffres similaires à 2019 en cette fin d'année 2021.

Proportion des passages aux urgences et des actes médicaux SOS Médecins pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans entre fin 2019 et 2021.
Proportion des passages aux urgences et des actes médicaux SOS Médecins pour bronchiolite chez les enfants de moins de 2 ans entre fin 2019 et 2021.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Le masque post-Covid deviendra-t-il un outil de prévention au quotidien ?"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles