Garou : «Je me sens légitime à la barre de Destination Eurovision »

Raïo, Stéphanie
Garou : «Je me sens légitime à la barre de Destination Eurovision»

INTERVIEW - Le chanteur québécois est aux commandes des trois prime times consacrés à la sélection de l’artiste qui représentera la France lors de la 63e édition du concours.

Qu’est-ce qui vous a plu dans l’idée d’animer ces trois soirées?

Je n’ai jamais eu un plan de carrière d’animateur. J’ai fait la Fête de la musique et après ça, on s’est mis à me proposer plein de choses. Je ne voulais pas présenter tout et n’importe quoi. Destination Eurovision , tout de suite, j’ai dit oui car c’est de la musique, je me sens légitime à la barre d’une émission comme ça et j’ai énormément confiance en ITV Studios France. Au début, je ne savais pas qui était dans le jury, j’ai été bien rassuré car c’est un excellent choix.

En quoi?

On a trois personnages différents, des artistes avec des influences très diverses. Amir connaît bien l’Eurovision, évidemment. Il est dans un pop rock efficace, très moderne. Christophe Willem est dans un truc un peu plus perché, très impliqué et très moderne aussi. Isabelle est une sublime interprète qui respecte énormément les auteurs-compositeurs, et là, on est dans le principe de trouver une chanson surtout.

Du fait de votre parcours, n’auriez-vous pas été un bon juré francophone?

J’avais déjà donné un peu en étant coach… (Sourire.) De fait, on m’a proposé la présentation. Le rôle me convient bien.



Retrouvez cet article sur TVMag.com

Destination Eurovision: voici les 18 candidats et leur chanson 
Destination Eurovision: nous avons assisté au tournage du premier prime 
Inscrivez-vous à la newsletter du TVMAG.com

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages