La garde-robe de la danseuse Zizi Jeanmaire, dessinée par Yves Saint Laurent, en vente chez Christie's

Christie’s présente la garde-robe personnelle de Zizi Jeanmaire signée Yves Saint Laurent lors d'une vente aux enchères qui se déroule en ligne jusqu’au 26 janvier 2021.Le grand public se souvient de Zizi Jeanmaire pour son célèbre Truc en plumes, qui l’a popularisée. La danseuse ballerine de music-hall était une artiste moderne qui n'hésitait pas à bousculer les codes. Sur scène, elle s'exhibait dans d'extravagants costumes. À la ville, elle possédait également une collection de vêtements beaucoup plus sobres dessinés, pour elle, par Yves Saint Laurent. Pandémie oblige, la vente aux enchères du vestiaire YSL de la ballerine, est proposée en ligne jusqu'au 26 janvier. Mais les amateurs peuvent venir admirer et même essayer sur place ces vêtements éblouissants de la danseuse au galbe impeccable. "Le génie d'Yves Saint Laurent, c'est qu'il faisait des vêtements pour les femmes, ce n’est pas juste pour l'extérieur, et c'est vrai que pour une robe cintrée, c'est très agréable à porter", précise une cliente qui vient de passer une tenue. 142 pièces exposées chez Christie's La vente se concentre sur les smokings, trenchs, chemisiers à nœud lavallière et robes enveloppantes, ainsi qu'un certain nombre de modèles de soirée étincelants. Il y a notamment cette robe courte, brodée de perles et de paillettes, de la collection africaine révolutionnaire de 1967. "On ressent tout l'exotisme et la curiosité d'YSL. D'ailleurs, cette collection avait marqué les esprits par son audace et cette robe existait en version longue où tout le ventre était dénudé", explique Camille de Foresta, commissaire-priseur chez Christie'sMuse de Saint Laurent Chaque créateur de mode a sa muse. Yves Saint Laurent, qui a révolutionné la garde robe de la femme avec le trench féminin, en a eu plusieurs. Parmi elles, Zizi Jeanmaire, la ballerine et chanteuse connue pour sa coupe de cheveux de lutin. Cette collection exclusive raconte aussi une longue histoire d'amitié et de complicité qui liait le couturier et la danseuse. "Sur toutes les images d'archives où ils sont ensemble, ils rient", rapporte encore Camille de Foresta.