Garde d'enfants : ce qu'il faut savoir des nouveautés de l'Urssaf pour simplifier les démarches des particuliers employeurs

franceinfo avec AFP
Depuis le 25 mai, ceux qui le souhaitent peuvent activer un nouveau service : "Pajemploi+". Ce dernier permet notamment de bénéficier du complément de libre choix du mode de garde (CMG) sans en avancer les frais.

La vie des particuliers qui emploient une "nounou" à domicile va être simplifiée. La secrétaire d'Etat Christelle Dubos a annoncé, mardi 11 juin, qu'ils pouvaient désormais déléguer l'ensemble des démarches de rémunération à l'Urssaf, sans avancer les frais des aides sociales, via le nouveau service de Pajemploi. Franceinfo détaille les principaux changements.

Quelles sont les nouveautés ?

Depuis le 25 mai dernier, les particuliers employeurs qui le souhaitent peuvent activer un nouveau service de l'Urssaf, "Pajemploi+", pour simplifier leurs démarches pour rémunérer leur assistante maternelle ou leur garde d'enfant. Ce service permet aussi de bénéficier du complément de libre choix du mode de garde (CMG) sans en avancer les frais.

Le CMG est une aide financière versée par la caisse d'allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) aux parents pour compenser le coût de la garde d'un enfant à domicile.

Jusqu'à présent, les particuliers devaient avancer la partie des frais qui leur est remboursée a posteriori par la CAF ou la MSA. "Le fait de devoir avancer en intégralité le salaire d'un assistant maternel ou d'une garde à domicile, alors même que des aides existent, peut être un obstacle important pour certaines familles", a déclaré la secrétaire d'Etat Christelle Dubos lors d'un point presse.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi