Gard : elle veut se pacser mais apprend qu'elle est… mariée avec son beau-frère

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
Une femme originaire d'Alès, dans le Gard, a appris par le biais de son notaire qu'elle ne pouvait pas se pacser car elle était déjà mariée avec son beau-frère. (Photo d'illustration)
Une femme originaire d'Alès, dans le Gard, a appris par le biais de son notaire qu'elle ne pouvait pas se pacser car elle était déjà mariée avec son beau-frère. (Photo d'illustration)

« Je ne peux pas vous pacser, vous êtes mariée ! » Sabrina est tombée des nues à l'annonce de la clerc de notaire. Cette femme, originaire de la commune d'Alès (Gard) et installée récemment en Haute-Loire, a pris la décision en octobre dernier de se pacser avec son compagnon. Mais la situation a rapidement pris une tournure déconcertante.

Comme le relatent nos confrères de Midi libre, Sabrina a reçu un appel du cabinet de son notaire et a appris qu'elle ne pouvait pas se pacser, car elle était déjà mariée avec? son beau-frère. « J'ai répondu que ce n'était pas possible. Et puis j'ai vu que sur mon acte de naissance, j'étais effectivement mariée », raconte-t-elle. Sur ses papiers d'état civil, il était bien fait mention d'un mariage, le 28 mai 2016, avec un certain Jessy, le compagnon de sa s?ur jumelle Sophia. Sabrina a alors craint de devoir faire face à de longues démarches administratives.

Confusion à la mairie d'Alès

Après avoir pris contact avec la mairie d'Alès, qui a reconnu son erreur, Sabrina a finalement obtenu une rectification rapide de ses documents officiels. La mention du mariage reste toutefois présente sur son acte de naissance, mais avec la formule : « Rectifié par décision d'officier d'état civil en ce sens que la mention du mariage est réputée non écrite. » Une belle anecdote à raconter aux repas de famille?

Lire aussi Nice : un propriétaire perd son appartement, vendu par erreur