Gard : un réseau 4G était brouillé… par un simple casque audio

Par Martin Régley
·1 min de lecture
Une antenne téléphonique 4G.
Une antenne téléphonique 4G.

Le 8 avril dernier, un événement étonnant s'est déroulé dans le Gard. L'ANFR, l'Agence nationale des fréquences, chargée de l'ensemble des fréquences radioélectriques en France, a été saisie pour gérer un brouillage du réseau 4G. Sur la commune de Sernhac et sur une zone de 10 kilomètres aux alentours, deux antennes étaient brouillées, affectant donc le réseau 4G de 800 MHz. Pour résoudre le problème, une enquête a été menée sur place et a conduit les enquêteurs vers une source très particulière.

Un agent du service régional Aix-Marseille de l'ANFR s'est rendu sur place et a repéré un objet grâce à l'émission électromagnétique que celui-ci dégageait. À l'aide d'une antenne Yagi directive, utilisée pour la télévision terrestre, et le récepteur du véhicule laboratoire, l'appareil responsable a été identifié dans un village situé à 3 kilomètres d'une des antennes relais affectées. L'objet se trouvait chez un particulier, et, avec son approbation, les investigations se sont poursuivies à l'intérieur. Il s'est avéré que l'objet perturbateur n'était autre qu'un casque sans fil analogique. Il existe deux types de casques audio sans fil : Bluetooth et analogique. Les plus récents utilisent la technologie Bluetooth, introduite en 1994 par Ericsson, une entreprise suédoise de télécommunication. Il fonctionne sur une fréquence comprise entre 2,4 GHz et 2,483 GHz, et permet à deux appareils de se connecter entre eux sans liaison filaire. L'analogique, lui, est un peu l [...] Lire la suite