Un garçon de 8 ans meurt dans la cour de récré de son école

·2 min de lecture
Capture écran Google Maps

Un enfant de 8 ans est mort jeudi dans la cour de récréation de son établissement scolaire à Argenteuil (Val-d’Oise). 

Un petit garçon de 8 ans est mort dans la cour de récréation de son école primaire, à Argenteuil dans le Val-d’Oise. L’écolier en classe de CE2 jouait au ballon lorsqu’il a été pris d’un malaise et s’est effondré. « Le Parisien » rapporte que « les animateurs l’ont immédiatement pris en charge et ont appelé le 15. Les pompiers de la caserne voisine sont rapidement arrivés sur place. Durant une heure, une équipe du Samu a essayé de le réanimer ». Les efforts ont malheureusement été vains et son décès a été prononcé.

Un parent d’élève a raconté au « Parisien » que sa fille « l’a vu tomber par terre ». « Ils se sont précipités vers lui avec ses camarades en lui disant : "Réveille-toi". Elle a vu sa main trembler mais je pense qu’il était déjà trop tard », a-t-elle déclaré. « Cela a été très rapide. Il est tombé parce qu’il avait du mal à respirer. La police est arrivée d’un coup et elle a réuni tous les enfants ensemble. J’ai peur maintenant », a confié un écolier en CE1 au quotidien. 

"Une autopsie sera pratiquée"

Le journal rapporte que les parents se sont immédiatement rendus à l’école et que le maire de la ville, Georges Mothron, et d’autres élus les ont rejoint sur place pour les soutenir. Une cellule psychologique a été ouverte pour les enfants et les adultes témoins de ce drame.

Une enquête a été ouverte pour comprendre les causes de la mort de ce jeune enfant. Selon la mairie, il ne faisait l'objet « d’aucune notification médicale ». « Une autopsie sera pratiquée pour déterminer les causes du décès, survenu brutalement, sans qu’aucune cause explicable ne puisse être déterminée pour l’heure », a indiqué le parquet de Pontoise.

Une cagnotte Lydia a été ouverte « pour aider la famille et leur apporter tout notre soutien face à ce(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Deuil périnatal: les parents peuvent inscrire leur enfant mort-né à l'état civil

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles