Gap: un chalet loué pour une soirée, saccagé à Charance

Valentin Doyen
·1 min de lecture
Une voiture de la police nationale (illustration) - Denis Charlet - AFP
Une voiture de la police nationale (illustration) - Denis Charlet - AFP

C’est une location que les propriétaires vont longtemps regretter. Ce samedi, vers 3h25, les policiers se sont rendus dans un chalet situé dans le secteur de Charance. La propriétaire, qui a loué le bien à des jeunes pour la soirée, est excédée par le bruit et les nuisances. Rapidement, les policiers arrivent sur les lieux et constatent les dégâts. Le chalet est entièrement saccagé. Vitres brisées, canapé déchiré, traces de brûlure à divers endroits de la location.

Les jeunes, qui viennent essentiellement de Gap et Briançon, sont entendus par les fonctionnaires de police. Ils déclarent avoir été victimes d’une agression. Selon eux, une bande de jeunes gens de Gap serait venue pour en découdre avec des machettes, des bombes lacrymogènes ou encore une arme de poing.

Enquête ouverte pour "destruction et violences volontaires"

Selon nos informations, plusieurs fêtes se sont tenues dans ce lieu ces derniers jours. Certains jeunes informés, auraient voulu s’incruster à la soirée. Sans succès. Vexés, ils auraient décidé de revenir sur les lieux pour en découdre. L’enquête est en cours pour démêler le vrai du faux. Les identités ont été relevées et ces jeunes seront très certainement entendus rapidement.

Contacté, le Procureur de la République de Gap confirme l’ouverture d’une enquête pour "destruction et violences volontaires". Parallèlement, des investigations seront menées pour savoir dans quelles circonstances les jeunes ont été accueillis. "Nous devrons déterminer s’il s’agit d’une fête clandestine ou non" précise Florent Crouhy.

Article original publié sur BFMTV.com