Un gant, un blouson... Le premier spationaute met aux enchères ses objets partis en orbite

C'était il y a 40 ans... Le 24 juin 1982, Jean-Loup Chrétien devenait le premier français à s'envoler dans l'espace. À l'époque pilote de chasse, il se lance en candidat libre dans les sélections avant d'être accepté, puis de décoller pour la mission PVH, "premier vol habité", dans la station russe Saliout 7. À 83 ans, cet infatigable passionné qui travaille toujours pour la Nasa a décidé de mettre aux enchères certains de ses objets spatiaux qui sont partis en orbite avec lui et qui, jusque-là, dormaient dans ses cartons. L'occasion pour lui de se replonger dans un souvenir gravé dans sa mémoire.

>> À ÉCOUTER - Le Français dans l'espace

S'offrir un morceau d'espace dans son salon

Car quatre décennies ont beau le séparer de son premier vol, Jean-Loup Chrétien s'en souvient comme si c'était hier : "Tous ces moments passés avec les collègues, l'arrivée en orbite, le début du vol en apesanteur, le tour de la terre en une heure et demie…", égrène-t-il au micro d'Europe 1.

Une mémoire intacte qu'il a choisi de transmettre par des objets : un gant de combinaison spatiale, un blouson, une montre ou encore un carnet d'équipage. Tous ont voyagé avec lui dans l'espace, alors pas question de les laisser à n'importe qui. "Je préfère savoir que ça part chez des collectionneurs, quand il y en a c'est assez réconfortant. J'ai assisté à des offres d'objets qui repartaient dans des cartons, et qui étaient oubliés", explique le spationaute.

Entre 20 euros et 15.000 euros

Autre objet mis a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles