Gandoul : là où les télécoms du Sénégal se relancent

Une vue de la station terrienne des télécommunications par satellite de Gandoul, situé à l’ouest de la région de Thiès.
Une vue de la station terrienne des télécommunications par satellite de Gandoul, situé à l’ouest de la région de Thiès.

La date du 5 avril 1972 reste gravée à jamais dans la mémoire d'Alassane Dialy Ndiaye, 79 ans aujourd'hui. Ce jour-là, cet ingénieur en télécommunications appuie sur un bouton qui va permettre une conversation restée célèbre : « Monsieur le Président, bonsoir, Senghor au bout du fil. Je vous envoie du soleil depuis le Sénégal », tels sont les mots tenus en direct par le président sénégalais de l'époque, Léopold Sédar Senghor à son homologue à l'Élysée, Georges Pompidou, depuis Gandoul près de Sebikotane, dans la région de Thiès à une cinquantaine de kilomètres de Dakar, la capitale du Sénégal.

L'aboutissement de longs mois de travail et de nuits blanches pour Alassane Dialy Ndiaye et ses équipes. Ils avaient réussi la prouesse en ce printemps 1972 de mettre en service la première station terrienne de télécommunication par satellite en Afrique de l'Ouest. Il faut imaginer une gigantesque antenne parabolique de 32 mètres qui a permis de connecter le Sénégal et l'Afrique au reste du monde. Installée dans une zone particulièrement propice – à équidistance entre deux plateaux – pour mieux capter les rayons solaires, la station de Gandoul a fait entrer le Sénégal et l'Afrique de l'Ouest dans une nouvelle ère où se jouait déjà une grande bataille mondiale autour des télécommunications.

À LIRE AUSSIHaut débit : pourquoi les satellites sont importants

Faire entrer le Sénégal dans une nouvelle ère des télécommunications

« Le fait de travailler en synergie avec une équip [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles