Galilée et la naissance de la physique moderne (Arte) Galilée, le génie martyr de la science

·1 min de lecture

Galilée le physicien

Avant l’astronomie, le savant italien (1564-1642) s’est intéressé à la physique. En 1590, il découvre les lois de la chute libre : tous les corps tombent à la même vitesse, quels que soient leur poids ou leur forme. L’oscillation d’un lustre, dans la cathédrale de Pise, lui donne l’idée de l’horloge à pendule. Celle-ci ne sera conçue qu’en 1657, par un Hollandais, Christian Huygens.

Galilée l’astronome

Si le télescope a été inventé en Hollande, Galilée en fabrique un en 1609, qu’il perfectionne. Il observe le ciel, la lune et ses cratères, Jupiter et ses quatre plus gros satellites. Il découvre que la Voie lactée se compose d’innombrables étoiles. Ses observations viennent étayer la théorie de Copernic, qui suppose que la Terre tourne autour du Soleil.

À lire également

Quand Homo sapiens peupla la planète (arte) Le métissage aux sources de l'humanité

Galilée “l’hérétique”

En 1632, l’astronome publie Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, un ouvrage dans lequel il expose sa théorie d’un système planétaire héliocentrique (qui tourne autour du Soleil). Ce livre provoque le courroux de l’Inquisition. Au terme d’un procès pour hérésie, Galilée évite le... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles