Galettes des rois : pourquoi elle vous coûtera plus cher cette année

·2 min de lecture

Depuis un an, le prix du beurre a bondi de plus de 30%. Une hausse qui a des répercussions directes sur le prix de la galette des rois. Alors à quelques jours de l’Epiphanie, les boulangers-pâtissiers parisiens n’ont souvent d’autres choix que d’augmenter leurs prix.

Elle trône, bien en évidence sur les étals de la boulangerie Bretteau dans le 7e arrondissement de Paris. La galette à la frangipane, à la belle croûte dorée et luisante. Sa recette, Sebastien Bretteau ne l’a pas changée. En revanche son prix a bel et bien grimpé depuis l’année dernière. Plus 40 centimes la part. La galette classique à la frangipane pour 6 personnes coûte désormais 29,40 euros contre 27 euros l’année dernière. Et pour cause : le beurre de qualité devient de plus en plus rare.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Son prix a en effet flambé de 30% en un an. Ce boulanger l’explique notamment par la très forte demande de la Chine, qui accapare une grande partie de la production de lait. "Vous voyez ça c’est du beurre d’Isigny, du beurre bio", explique Sebastien Bretteau en piochant une plaquette dans un des immenses frigos de sa boulangerie. "A l'époque il coûtait 5,90 euros [le kilo] là on l’a eu à 8,10€ . C'est énorme ! Et là personne n'arrive à suivre, c'est assez impressionnant. On se bat pour avoir du beurre, se désole-t-il. "Même quand on demande une certaine quantité aux fournisseurs, on n’a pas ce qu'on veut ! C'est compliqué."

Réduire les marges

Quelques kilomètres plus loin, dans la boulangerie de Stéphane Louvard dans le 9e arrondissement, le prix des galettes n’a pas bougé. Toujours 16 euros la galette pour six parts. Le chef pâtisser préfère réduire ses marges. "La galette ça dure trois semaines, on sait qu’on va gagne...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - 4 galettes des rois super orginales

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles