GAFAM : la France peut-elle faire émerger un géant mondial du numérique ?

·1 min de lecture

Face aux américains avec les GAFAM - Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft -, aux nouveaux NATU - Netflix, Airbnb, Tesla, Uber - et aux chinois avec les BATX - Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi -, l’Europe et la France semblent en mauvaise posture pour créer leur propre géant du numérique et dont les activités respecteraient les principes et les valeurs des Européens. Pour Pascal Boniface, géopolitologue et fondateur de l’institut de relations internationales et stratégiques (IRIS), l’Europe avait pourtant toutes ses chances au début des années 2000 dans le domaine de la téléphonie mobile, mais elle “a longtemps privilégié les consommateurs aux producteurs”, explique-t-il, “ce qui a empêché des groupes d’importance de se constituer”.

à lire aussi : Google, Amazon, Facebook, Apple… “la puissance des Gafa les rend trop dangereuses”

A l’en croire, “c’est fini pour les données personnelles”, “on ne créera jamais un équivalent de Facebook ou Twitter”, estime-t-il. Néanmoins, pour ce qui est de la santé ou de l’industrie, “la lutte n’est pas terminée” pour le géopolitologue pour qui il suffirait de “trouver l’espace à la fois au niveau français et au niveau européen”, explique-t-il.

à lire aussi : Gafam : est-il possible de leur résister ?

Nicolas Marques, directeur général de l’institut économique Molinari, quant à lui, juge que la France et l’Europe pourraient créer un géant du web. Reste que pour l’économiste, le problème réside dans le fait que “nous savons créer des start-up (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’UE ne doit plus être “prise en otage”, l’Allemagne veut la fin du veto
Air cocaïne : les pilotes ont-ils sciemment participé à un trafic de drogue en bande organisée ?
Sans pluie, la Côte d'Ivoire est privée d'électricité
Et la ville non-méditerranéenne la plus ensoleillée de France est…
Royaume-Uni : 40% plus transmissible, le variant Delta du coronavirus menace la levée des restrictions