Gaëlle Lenfant accuse Eric Zemmour de l'avoir "embrassée de force"

Astrid de Villaines
·Cheffe du service politique
·1 min de lecture
Eric Zemmour, journaliste au "Figaro" et polémiste (Photo: JOEL SAGET via AFP)
Eric Zemmour, journaliste au "Figaro" et polémiste (Photo: JOEL SAGET via AFP)

POLITIQUE - C’est l’affiche de trop. Alors qu’une grande pancarte “Zemmour 2022” a été déployée sur un échafaudage d’Aix-en-Provence ce samedi 24 avril -elle a été retirée depuis- une conseillère municipale d’opposition socialiste a décidé de prendre la plume sur son compte Facebook le même jour, dans la soirée.

À visage découvert, Gaëlle Lenfant écrit d’abord avoir “découvert avec stupeur et dégoût cet affichage”, se demandant, sur le plan politique, si la ville, dirigée par Maryse Joissains (LR) avait “donné son consentement”. Avant de livrer ensuite un témoignage bien plus personnel, ciblant le polémiste Éric Zemmour.

Les faits remonteraient à 2004 ou 2006 selon Gaëlle Lenfant qui dit ne pas se souvenir exactement de l’année tant les faits sont anciens. Ils se seraient déroulés lors d’une université d’été du Parti socialiste à La Rochelle. “J’étais alors jeune militante du PS, et je participais à notre Université d’été annuelle, à La Rochelle. La veille, nous avions dîné à 5 dans un petit resto, près du port. Il y avait là Mélenchon, Bartolone, un militant PS des BDR (Bouches-du-Rhône, NDLR), moi, et... ce journaliste du Figaro dont je n’avais jamais entendu parler, Éric Zemmour. La soirée se passe bien, il ne se passe RIEN, rien d’autre que des conversations polies avec Zemmour”.

“Et il m’embrasse. De force.”

Voilà comment débute le récit de Gaëlle Lenfant, qui, contactée par Le HuffPost, n’a pas souhaité en dire plus à ce stade. ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.