Gad Elmaleh : pourquoi l'humoriste, d'origine juive, s'est-il converti au catholicisme ?

© AFP

Gad Elmaleh est de retour au cinéma avec "Reste un peu", un film autobiographique dans lequel il raconte son cheminement vers l'Eglise catholique et le baptême. De confession juive, l'humoriste a eu un "coup de foudre" pour la Vierge Marie, comme il l'a révélé dans une interview au "Figaro". Depuis, il a suivi des cours de théologie au Collège des Bernardins, à Paris.

Gad Elmaleh a trouvé la foi là où il ne s'y attendait certainement pas. L'humoriste, né dans une famille juive berbère, s'est converti au catholicisme. Dans son nouveau film Reste un peu, en salles le 16 novembre prochain, Gad Elmaleh joue son propre rôle et raconte son chemin de foi. Une manière de dévoiler ce qui l'a amené à demander le baptême dans l'Eglise catholique, tout en poussant à une réflexion sur la foi, les racines, et la transmission.

Une fascination pour la Vierge depuis l'enfance

Invité dans l'émission En quête d'Esprit dimanche 6 novembre sur CNews pour faire la promotion de son long-métrage, Gad Elmaleh a évoqué son amour pour le catholicisme. Il explique avoir été amené à la foi chrétienne par la Vierge Marie. Tout a commencé le jour où, enfant, il est entré dans une église de Casablanca, au Maroc. Une statue de la Vierge a attiré son attention et n'a jamais quitté son esprit depuis.

"Marie me tient et je la porte en moi, sur moi, autour du cou"

"Je suis tourné vers Marie", confie l'humoriste. "Je le dis dans le film : c’est mon chemin. Je n’ai pas encore saisi le mystère de la Trinité (Dieu Père, Fils et Saint-Esprit dans la religion chrétienne] )ans toute sa complexité, je suis encore coincé dans quelque chose de trop cohérent, de trop logique, mais Marie me tient et je la porte en moi, sur moi, autour du cou (ndlr : il montre sa médaille miraculeuse). Je lui demande de m’aider, surtout avant les shows".

Le 7 septembre dernier, Gad Elmaleh avait révél...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Gad Elmaleh - La Face Katché : "J’ai eu 2 enfants et les deux mamans ne sont ni juives, ni marocaines"