Gad Elmaleh se confie sur son désarroi : "j'ai besoin physiquement d'aller sur scène"

·2 min de lecture

Dans un entretien accordé ce dimanche 10 janvier à Sept à Huit sur TF1, Gad Elmaleh a partagé son manque "physique" d’être sur scène, alors que les salles de spectacle doivent (à nouveau) décaler leurs dates de réouverture. L’humoriste a dénoncé un deux poids, deux mesures avec les trajets en avion autorisés.

Le temps commence à être long pour les artistes, surtout pour les comédiens habitués à se produire sur scène. Et ce n’est pas Gad Elmaleh qui dira le contraire. Invité dans l’émission Sept à Huit, ce dimanche 10 janvier, l’humoriste de 49 ans a fait part de son manque "physique" d’être au contact de son public. L’interprète de Coco, qui a profité du confinement pour écrire ses prochains spectacles, a remis en cause les mesures sanitaires, qui privent les Français de culture alors que les déplacements en avion sont bien autorisés. "On ne peut pas nous reprocher d’être étonnés : au départ de la France, il y a des avions qui font six, sept heures de vol, comme ça, sans masque pour manger", a-t-il déclaré, tout en mimant le geste de manger le masque baissé. Et d’ajouter, avec humour, en feignant de postillonner : "Vous allez aussi en Martinique ? Ah oui, vous aussi ? Vous avez fait le vaccin ?"

Si les salles de concert ou de cinéma sont toujours verrouillées, en raison de l’épidémie, les exploitants de lieux culturels reprochent au gouvernement de ne pas prendre en considération leurs efforts pour préserver le public des risques de contamination. Des personnalités sont également montées au créneau pour alerter sur les injustices vécues par le milieu, à commencer par l’humoriste Muriel Robin, sous le choc après avoir pris un avion "plein à craquer" en décembre pour rentrer de Corse, où elle avait passé le confinement. À ce sujet, Gad Elmaleh partage la même consternation. "L'avion, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

Donald Trump trahi par l'un de ses plus proches collaborateurs... L'hécatombe se poursuit
Roselyne Bachelot plus motivée que jamais et prête à se faire vacciner en public
Meghan Markle et Harry : excédés par les "haters", ils se retirent des réseaux sociaux
PHOTOS - Evelyne et Marie-France Pisier : deux sœurs qui se sont déchirées
"La vie ne s'arrête pas à 60 ou 65 ans" : Bernard Pivot se confie