Gabriel Zucman: "Il est parfaitement possible de réconcilier la mondialisation et la justice fiscale"

1 / 2

Gabriel Zucman: "Il est parfaitement possible de réconcilier la mondialisation et la justice fiscale"

La justice fiscale va-t-elle enfin s'inviter dans le débat pour la prochaine élection présidentielle aux Etats-Unis? La question agite en tout cas certains candidats démocrates comme Bernie Sanders et Elisabeth Warren qui écoutent avec attention les analyses et les conseils de Gabriel Zucman, économiste français, enseignant à l'université de Berkeley et co-autreur avec Emmanuel Saez du livre "Le triomphe de l'injustice fiscale" aux éditions du Seuil.

"Aujourd'hui, quand on prend en compte l'ensemble des prélèvements obligatoires américains, on voit que toutes les catégories sociales payent environ 28% de leurs revenus en impôts à l'exception des milliardaires, des ultra-riches dont le taux effectif d'imposition en 2018 s'est élevé à 23%. Donc les milliardaires américains payent moins d'impôts en proportion de leurs revenus que les classes populaires et que les classes moyennes", explique-t-il sur le plateau de 12h, l'Heure H. "Le triomphe de l'injustice fiscale est un déni de démocratie", assène-t-il.

"Les américains sont fatigués de la dérive inégalitaire"

Et d'ajouter que les "américains sont fatigués de la dérive inégalitaire et quasiment oligarchique qui a amené Donald Trump au pouvoir (...) C'est pour ça qu'un certain nombre de candidats aujourd'hui à la primaire démocrate ont proposé par exemple d'introduire des impôts sur les très grandes fortunes (...) Bernie Sanders propose de taxer toutes les fortunes au-delà de 32...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi