Publicité

Gabriel Attal promet de réformer l’aide médicale d’État

Fraîchement nommé à Matignon, Gabriel Attal tend la main à la droite. Interrogé mardi par le président du groupe LR, Olivier Marleix, lors des questions au gouvernement le 16 janvier, le Premier ministre a assuré qu’il honorerait la promesse d’Élisabeth Borne de réformer l'aide médicale d'État (AME). «J’aurai l’occasion de présenter ma déclaration de politique générale et nous aurons l’occasion d’avancer sur un certain nombre de chantiers ensemble. Je suis lucide sur les difficultés [des Français] et totalement mobilisé pour y répondre […]. Élisabeth Borne, ma prédécesseur, a effectivement adressé un courrier en prenant un engagement, cet engagement sera tenu», a-t-il déclaré, dans des propos repris par Le Figaro.

Cette annonce fait suite aux déclarations de la porte-parole du gouvernement, Prisca Thevenot, qui avait déjà affirmé qu'il n'y avait pas de «sujet tabou» concernant l'AME. L'AME, qui permet aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d'un accès gratuit aux soins, avait été l'un des points de friction lors des débats sur le projet de loi immigration. Le Sénat, majoritairement à droite, avait voté en novembre dernier un amendement visant à supprimer l'AME et à la remplacer par une «aide médicale d'urgence» (AMU). Cette proposition avait finalement été retirée du texte final afin d'éviter toute contestation devant le Conseil constitutionnel.

À lire aussi Pouvoir d’achat, immigration… Jordan Bardella « souhaite débattre avec Gabriel Attal » sur les «...


Lire la suite sur LeJDD