Gabriel Attal marque des points : ce « buzz positif » qui ravit l’Élysée

·1 min de lecture

Le benjamin du gouvernement ne s’est pas laissé démonter. Invité sur le plateau de C à Vous sur France 5, le 7 janvier dernier, Gabriel Attal a confronté le professeur Philippe Juvin aux incohérences de son livre, Je ne tromperai jamais leur confiance (Gallimard), dans lequel le chef des urgences de l’hôpital Pompidou à Paris s’est montré très critique vis-à-vis de l’action du gouvernement contre l’épidémie. Méthodique, le secrétaire d'État de 31 ans a listé par le menu les propos contradictoires du médecin, qui a d’ailleurs reconnu ses torts. Très commentée sur les réseaux sociaux, la passe d’armes réussie pour le porte-parole du gouvernement n’a pas manqué de faire réagir aux sommets de l’État, relate L’Obs ce jeudi 21 janvier.

D’après le magazine, ce passage remarqué "a regonflé le moral des troupes macronistes". Au-delà des "barons de la macronie", plusieurs "caciques de la droite" ont pris le temps de féliciter l’ex-porte-parole de La République en marche (LREM), "manifestement ravis de voir Juvin renvoyé dans ses cordes". L’ancien Premier ministre Édouard Philippe, à nouveau maire du Havre, a également adressé un texto à son ancien secrétaire d’État à la Jeunesse, dont le parcours fulgurant en agace plus d'un. À l'Élysée, ce "buzz positif" a été particulièrement apprécié, car il valide une stratégie de riposte systématique aux oppositions, conclut L’Obs.

Si Gabriel Attal a su contrecarrer les incohérences du professeur Juvin, il s’était pourtant fait remarquer trois semaines (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Olivier Marchal : qui sont ses quatre enfants ?
PHOTO - découvrez la princesse Ingrid Alexandra de Norvège qui fête ses 17 ans
VIDÉO - "C'est quoi ce masque de Goldorak ?" : cafouillage de passation chez Pascal Praud
VIDEO - Mort de Jean-Pierre Bacri : Richard Berry tacle ceux "qui parlent trop et feraient mieux de se taire"
Qui est Ella Emhoff, la belle-fille de Kamala Harris ?