Gabriel Attal assure que "le confinement n'est pas une fatalité"

A.S.
·1 min de lecture

Le porte-parole du gouvernement s'est exprimé face à la presse ce mercredi, à l'issue du Conseil des ministres, qui suivait lui-même un Conseil de défense sanitaire.

Face à l'épidemie de Covid-19, "la situation reste fragile", a rappelé ce mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal en introduction de son compte-rendu du Conseil des ministres, qui suivait un nouveau Conseil de défense sanitaire à l'Elysée.

"Les variants continuent à se développer, ils appellent toute notre attention. Il n'y a ni accalmie ni explosion", a-t-il martelé.

"Le confinement est l'ultime recours"

"La situation est entre nos mains, le confinement n'est pas une fatalité. Ce sont nos efforts collectifs qui nous permettront de l'éviter", a toutefois ajouté Gabriel Attal, cinq jours après les nouvelles mesures annoncées par Jean Castex.

"Nous suivons les chiffres jour après jour, heure après heure. Nous sommes sur un plateau haut mais à peu près stable", a-t-il détaillé quelques instants plus tard.

"Il faut rester extrêmement prudents et attentifs. Nous sommes engagés dans une mobilisation nationale pour éviter un reconfinement. Nous prendrons toujours les mesures nécessaires mais le confinement est l’ultime recours".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :