Gabriel Attal "assume" son interview à Valeurs Actuelles malgré la Une controversée

·1 min de lecture
Gabriel Attal pose dans son bureau à Paris durant une séance photo le 23 septembre 2020. (Photo: JOEL SAGET via AFP)
Gabriel Attal pose dans son bureau à Paris durant une séance photo le 23 septembre 2020. (Photo: JOEL SAGET via AFP)

POLITIQUE - Séduire la droite conservatrice tout en maintenant une ligne progressiste est un exercice périlleux, Gabriel Attal s’en est sans doute rendu compte. Invité de Marc Fauvelle et de Salhia Brakhlia ce vendredi 28 mai sur franceinfo, le porte-parole du gouvernement “assume d’avoir donné” une interview au dernier numéro de Valeurs Actuelles qui consacre sa Une au “délire transgenre”.

Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre tente de s’expliquer et se dit ″évidemment (...) heurté quand un journal parle de ‘délire transgenre’, qui “renvoie à une conception sous forme de pathologie”. Il reconnaît que cela “peut entraîner des discriminations supplémentaires”, et se justifie face au tollé: “on ne vous soumet pas les articles qui sont publiés dans ce même journal”.

“C’est mon rôle”

Face à la polémique (des associations ont notamment déposé plainte pour injure transphobe), Gabriel Attal affirme: “Oui j’assume d’avoir donné cette interview, c’est mon rôle en tant que porte-parole de parler à tout le monde”. Il assure cependant que ses “convictions sont (...) diamétralement opposées” à celles de l’hebdomadaire ultra-conservateur. “J’assume mes convictions (...) et l’action du gouvernement” poursuit-il.

Jeudi, sa collègue au gouvernement Elisabeth Moreno, ministre déléguée en charge de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a dénoncé sur Twitter la couverture “méprisable” du magazine. Tout en partageant une version recadrée de la Une de Valeurs Actuelles où l&rs...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles