Gabriel Attal annonce de nouvelles mesures pour améliorer l’écrit à l’école

Le ministre de l’Éducation nationale est encore et toujours au travail. Dans une tribune publiée dans Le Monde, Gabriel Attal a présenté de nouvelles mesures pour améliorer la maîtrise de l’écrit chez les élèves. Le ministre a déploré une « baisse de niveau » chez les collégiens. Ainsi, « près d’un élève sur trois ne sait pas lire ou écrire convenablement à son entrée en 6e », d’après lui.

Gabriel Attal a ainsi préconisé d’ « abolir les 'textes à trous' dans les apprentissages au cours moyen et au collège ». Aussi, il souhaite que les évaluations nationales qui concernent les élèves à leur entrée en 6e intègrent un test de rédaction, pour « détecter les fragilités des uns et les talents des autres », plutôt que de « sanctionner les faiblesses ». Enfin, le ministre de l’Éducation nationale a dit vouloir créer, « dès cette année », un « double grand concours national d’écriture » : un pour les élèves en fin de primaire et en fin de collège, et l’autre pour les enseignants.

À lire aussi Gabriel Attal joue sa rentrée

Face à une « urgence républicaine », selon ses mots, Gabriel Attal avait déjà indiqué, fin août, qu’il voulait « mettre le paquet sur les savoirs fondamentaux ». Ainsi, il avait annoncé que deux heures seraient consacrées chaque jour à l’apprentissage et à la pratique de la lecture au CP, et que les élèves de CM2 devraient produire « au moins un texte écrit » chaque semaine.


Lire la suite sur LeJDD