Quand Gabriel Attal, 18 ans, était figurant au cinéma

·2 min de lecture

Au cours d'une session questions-réponses sur Instagram -portant essentiellement sur la crise sanitaire - le porte-parole du gouvernement s'est brièvement confié sur son rôle de figurant dans un film de Christophe Honoré, qui lui a permis de s’acheter un scooter.

Le porte-parole du gouvernement a pris l’habitude de répondre via les réseaux sociaux aux questions des internautes. Il réitère l’exercice régulièrement, notamment depuis le reconfinement. Mercredi sur Instagram -où il a également participé à un live avec l’ex-Miss France et étudiante en médecine Marine Lorphelin pour évoquer la situation sanitaire – Gabriel Attal s’est à nouveau prêté à l’exercice.

Si la majorité des questions auxquelles il a répondu concerne la crise liée au coronavirus, il est aussi parfois interrogé sur sa vie personnelle. La séance de mercredi n’a pas fait exception. Un internaute à l’œil aiguisé lui a rappelé qu’il avait été figurant dans un film. «Une carrière d’acteur en parallèle de celle de ministre?!», lui est-il demandé dans cette question anonyme dont l’auteur précise avoir vu «La belle personne» de Christophe Honoré.

"Un petit cachet qui m’avait permis de m’acheter un scooter"

«Bien vu», lui a répondu Gabriel Attal avec en illustration un passage où il apparaît. Le film, sorti en 2008, avec au casting Léa Seydoux, Louis Garrel ou encore Anaïs Demoustier, est une adaptation libre du roman «La Princesse de Clèves» de Madame de La Fayette.

Gabriel-
Gabriel-

«Vous avez vraiment l’œil, car c’était plutôt de la figuration! J’avais 18 ans et je me suis retrouvé un peu par hasard dans ce film de Christophe Honoré, avec à la clé un petit cachet qui m’avait permis de m’acheter un scooter», confie le trentenaire qui ne dit pas si il a renouvelé l'expérience.

A l’occasion de ces séances de questions-réponses sur Instagram, Gabriel Attal – qui a participé à l’émission de Cyril Hanouna ou encore à(...)


Lire la suite sur Paris Match