Gabon: la province du Moyen-Ogooué touchée par de fortes inondations

RFI/Carine Frenk

Au Gabon, la pluie continue à faire de grands dégâts. Le 21 octobre dernier, à Libreville, sept personnes d’une même famille sont mortes suite à un glissement de terrain. Et la situation est actuellement très préoccupante dans le centre du pays notamment dans la province du Moyen-Ogooué dont Lambaréné est la capitale. Dans cette province, toutes les villes et tous les villages sont inondés.

Avec notre correspondant à Libreville, Yves-Laurent Goma

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, un habitant de Lambaréné fait un tour de ville en pirogue. Caméra au poing, il filme les dégâts. Des maisons sont envahies par l’eau, les toilettes et les cuisines sont englouties et les écoles et églises sont fermées.

Désormais, le principal moyen de transport dans quasiment tous les quartiers, c'est la pirogue. Les voitures ne peuvent plus circuler. Dans un communiqué, le gouvernement a affirmé que 23 quartiers sur 24 à Lambaréné sont inondés. C’est la même chose dans la ville de Ndjolé où le grand dépôt de carburant qui alimente le nord du pays connaît des difficultés d’approvisionnement. La ville de Makouké où il y a une grande palmeraie est également touchée.

La route nationale numéro 2 qui relie Libreville à Yaoundé au Cameroun menace de s’effondrer à divers endroits à cause des glissements de terrain. La circulation y est ralentie. Aujourd’hui, les autorités sanitaires craignent des risques d’épidémie de choléra. Et le gouvernement a promis son aide aux sinistrés. Il soutient que cette abondante pluviométrie est la conséquence du changement climatique.


Lire la suite sur RFI